HARCÈLEMENT SUR LE LIEU DE TRAVAIL:

CHEF DE CUISINE VS APPRENTIE

PROPOS DÉPLACÉS D’UN CUISINIER FACE À SON APPRENTIE : IL LUI DEMANDE DE SE METTRE À QUATRE PATTES, LA SURNOMMANT SA « PETITE CHÉRIE ».

Le Tribunal fédéral a confirmé le licenciement immédiat du chef de cuisine. Notre haute Cour a souligné que ni une « ambiance familiale » dans la restauration, ni le fait que l’apprentie n’ait pas déposé plainte, permettent de justifier le comportement de son supérieur (TF4A_105/2018 du 10 octobre 2018).

Note : Le barème doit être spécialement sévère en matière d’abus d’autorité ou de mobbing envers les apprentis. Ces jeunes employés sont en situation de faiblesse, et n’osent souvent pas se plaindre, de peur de perdre leur place d’apprentissage, spécialement lorsque l’auteur du harcèlement est leur chef direct.

Rédaction Février 2019 : Etude d’avocats Trümpy à Lausanne et  Echallens, votre partenaire pour toutes questions juridiques